• Lors d'un week-end en mars, nous avons été invités par le théâtre du Potimarron à Strasbourg pour y venir jouer les experts!

     

    En effet, cette troupe de taffichehéâtre semi amateur a fait de cette technique du théâtre de de l'opprimé sa spécialité. Ainsi après la dernière pièce mise en scène et jouée par les habitants des quartiers de Strasbourg: l'effet miroir, qui portait sur la politique d'immigration de notre gouvernement, cette année voit s'ouvrir le grand thème e l'écologie: Alerte 2011: des citoyens prennent en main la problématique de l'écologie.

    Nous avons donc passé deux journées à parler....des initiatives locales prises par l'association Du Pain et des Roses ainsi que du système de coopérative d'habitants.

     

    Plusieurs scènettes en ont découlé et nous avons pu revoir vivre devant nous le magasin gratuit en butte avec le problème de manque de local, les différentes démarches que nous avons effectuées au devant des deux mairies de La Souche et de Jaujac, du PNR etc...

    affiche

     La salle de travail et de jeu du théâtre, près du Rhin à Strasbourg, dans une ancienne usine textile: un espace fabuleux.

     

    affiche

     Julie et PhiLip en "expertEs" des alternatives: PhiLip explique l'origine des SCOP et des SCIC ainsi que les expériences toutes débutantes de coopératives d'habitantEs.

    travail

     Jacqueline (aux cheveux rouges) est l'une des permanentes de cette troupe...en travail pour la scène des futurs habitants RSistes qui osent avoir l'ambition d'occuper un des appartements écologiquement construits dans un projet d'habitat groupé...mais les futurs investisseurs qui ne voient que le profit qu'ils peuvent en retirer vont  sortir de leurs gonds et tenter de les en empêcher.

    travail

     La scène se joue: une mairesse qui met en présence les experts (dont PhiLip justement), des futurs investisseuses (tout à droite) et un couple de personnes vivant dans les minimas sociaux: le but est de permettre la mixité sociale, c'est-à-dire que les personnes n'en ayant a priori pas les moyens puissent avoir leur place entière dans un projet d'éco habitat groupé..pas facile: le ton monte et les arguments sont à pleurer.

     

    travail

    Un intermède de discussion entre Julie et Liliane sur la palabre africaine et l'impossibilité des français d'aller jusqu'au bout dans leurs réflexions...dur sujet.

     

     

    travail

    Catherine dirige la scène: c'est elle qui nous a accueillis et invités, et elle aussi qui sera sur la résidence d'artiste du Jardin Pédagogique de la Clèm' en avril...et qui sait, pourra nous faire travailler par chez nous????

    travail

     Voilà le fameux magasin gratuit qui nous manque tant: Thérèse joue notre Flo nationale tandis que des jeunes femmes s'extasient de pouvoir embarquer une poussette gratuite!

    On a rigolé lorsque Jean-Mi amenait au magasin une mitre d'évèque, héritage précieux s'il en fut et qu'il le destinait à un évèque "nécessiteux"!

    Certaines de ces scénettes vont vraiment être travaillées et jouées et peut-être aurons-nous le bonheur de les voir venir jouer tout cela par chez nous!

     


    votre commentaire
  • Hier soir, les adhérentEs de Du pain et des Roses étaient invitéEs à participer à la réunion habituelle et mensuelle concernant toutes les autres activités en dehors du réseau d'entraide. ce fut sacrément encourageant et plein de bonnes idées.

    Au final, nous continuons quelques ateliers, malgré le manque de Localou, nous préparons la prochaine Assemblée Générale Annuelle (qui aura lieu le 7 mai, bookez vos agendas), imaginons d'autres Localou/Magasin Gratuit dans d'autres vallées, nous nous réjouissons de la nouvelle subvention accordée par Rhône-Alpes at qui permettra de louer un Local, justement et j'en passe et des meilleures.

    Pour plus de précisions, allez jeter un oeil au blog attenant, dans lequel se trouve tous nos compte-rendus et bien d'autres choses:

    http://reseaudentraide.eklablog.fr/nouvelle-reunion-mensuelle-de-mars-a3191324

     

    Nous nous sommes renduEs compte qu'en perdant le Localou, nous avions aussi perdu de bonnes occasions de nous revoir et d continuer à fomenter des jolies choses, voire de grandes choses.

    Donc, fortEs de ce constat, Nous nous donnons rendez-vous  quelques dimanches par ci et par là  pour des pique-niques affolants. renseignez-vous à l'adresse donnée ci-dessus pour les lieux, temps et modalités.

    Bienvenue aux nouveaux et nouvelles adhérentEs, touTEs de La Souche.

    Nous avons ainsi la joie de vous annoncer que l'association aujourd'hui compte 100 adhérentEs!

     

    Et biensûr

    Bienvenue au Printemps nouvellement arrivé!

     


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire