• Le localou a ouvert ses portes !

    Le Localou est en route !

    Nous étions une quarantaine, entre terrasse et bar, a inauguré le local de notre association de femmes « Du Pain et Des Roses ». Comme nous ne sommes pas sexistes, c’est même pour ça qu’on bouge, vous voyez sur la photo de notre équipe que la trésorière est un trésorier.


     

    Entre rhum planteur (ok c’est pas une production locale) et vin de l’Ardèche nous avons accueillis de nombreuses personnes des villages de la Souche et de Jaujac. La mairesse est également venue découvrir les lieux et le magasin gratuit, mais vu que sa soupe était sur le feu elle n’a pas pu rester lors de la représentation de la Compagnie Pôle Nord. La prestation de l’actrice et de l’acteur nous a profondément touché. Entre surréalisme et théâtre intime, « Sandrine » est une pièce à voir plutôt deux fois qu’une. Bref l’affaire est bien lancée et le magasin gratuit est donc ouvert tous les mardis de 17H à 21H ainsi que le bar amical, les réunions de l’asso ont lieu tous les premiers mardis du mois. Enfin la programmation ciné, débat et veillée est en cours. Bientôt des nouvelles !


    Sandrine par la Compagnie Pôle Nord:


    Brochures

    Durée : 1h40

    Ecriture et mise en scène : Compagnie Pôle Nord
    Interprétation : Lise Maussion et Damien Mongin.

    Cie du Pôle Nord

    “Ca va toujours mieux après. Avant c’est vrai qu’on attend, et quand on attend on se sent pas très bien parce qu’on appréhende. Et puis après ça va, c’est passé donc ça va mieux.

    En même temps on s’y attendait. On savait qu’elle était là. On la voyait venir, de loin c’est vrai mais on voyait bien qu’elle venait. Elle avançait doucement, tellement doucement que finalement on voyait plus si elle avançait ou pas, parce que quand on regarde trop longtemps on s’habitue. Et à force de la regarder on la voyait plus.

    Par contre ce qu’on savait pas c’est que ça passait aussi par en dessous. Alors ça, c’était très surprenant. Ca s’est mis à bouger, comme ça. On a entendu un bruit comme quelque chose qui se déchire, puis on a vu des petites fissures par terre. Et hop ! tout de suite on a vu sauter des petits coquillages, tout à l’envers. C’était très joli. Ils se sont mis sur les murs, les arbres, les voitures, sur les poteaux électriques. Puis après ils se sont mis sur la peau.

    Ensuite on a entendu un autre bruit, qui grignotait. C’était le sel. Dès qu’il est arrivé, il a commencé à grignoter les potagers, les pommes de terre, les oignons. Puis il a grignoté les cailloux, le bois, les autoroutes, les ponts. Il a continué comme ça, il a tout mangé ! Les grillages, les bâtiments, les HLM, il a tout mangé, l’Arc de Triomphe.

    Après il n’y avait plus rien. C’était très joli. Dans l’eau ça faisait des petits nuages de poussières de toutes les couleurs, qui brillaient avec le soleil, que les rayons ça passait à travers. On était bien, là. Et puis petit à petit ça s’est déposé dans le fond, tout doucement.

    Alors c’est marrant parce que les pyramides, dès qu’elles ont senti que ça passait par en dessous elles se sont mises à flotter. Tout de suite elles ont flotté, très longtemps, comme ça. On savait même plus ce qu’elles étaient devenues. Et puis d’un seul coup on a entendu un bruit, un bruit sourd. Ca faisait comme un tremblement de terre, qui te prenait, mais par au-dessus. On s’est dit : tiens ça y est, elles ont coulé les pyramides. Mais on pouvait pas savoir parce qu’on voyait plus rien…

    C’est ça, après ça tu vois plus rien.”

    Sandrine, trieuse de verre

    Le Théâtre du Pôle Nord naît en ce début d’année 2009. Il est constitué d’acteurs - metteurs en scène issus du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (Paris). Ils ont pratiqué leur métier en grande partie dans la troupe du D’ores et déjà à Paris, puis s’en sont détachés pour s’implanter en Ardèche.

    Le Pôle Nord défend les missions suivantes:
    - Mission artistique : création d’écritures nouvelles - textuelles et scéniques, dans un temps de répétition adapté à chaque projet. Production de spectacles et organisation de leur tournée dans les villes et les villages.
    - Mission pédagogique : organisation d’ateliers amateurs dans le cadre des municipalités, des écoles, des hôpitaux et des prisons.
    - Mission fédératrice : renforcement d’un réseau artistique solidaire, notamment par la mutualisation des outils de production entre compagnies.

    Co-production : le 108, maison de Bourgogne.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :