• L'assemblée générale a bien eu lieu hier, sans faute et sans faim!

    Une vingtaine de personnes du coin et de plus loin sont venues ouvrir la session, participer à nos délires, nous soutenir.
    Le point principal qui fut discuté a été le réseau d'entraide. Autour de cette idée, nous avons proposé d'ouvrir un local dans lequel nos futurs produits à vendre trouveraient preneuses et preneurs mais aussi serait le lieu d'un magasin gratuit, d'une salle de conférence, de projection, de lecture et autres imaginaires en effervescence.

    Cette idée a si bien été reprise que nous nous voyons là déjà un bon paquet de gens à aller le visiter et imaginer les futurs aménagements.

    C'est parti!

     Sous le soleil exactement, en route vers les étoiles de la micro-économie et le troc en bannière.
    Cécile, vice présidente, à gauche, plein sourire!


    C'est parti!

     

    Essai de grelinette par Isabelle à l'usage de Rosine, intéressée par l'acquisition de l'outil fort cher.

    C'est parti!













    C'est parti!Patricia qui travaille l'émaillage sur lave a un projet de compagnonnage d'art et d'artisanat d'art pour femmes...donc fort intéressée par le réseau et toutes forme d'échanges de savoirs et savoir-faire, elle a profité elle aussi du soleil de cette assemblée avec un chapeau Scarlette trop seyant!










    C'est parti!Les radis et carottes poussent enfin...Ce fut la petite balade après repas et parlottes, l'occasion de se voir en trois dimensions.








    C'est parti!

      Un point d'arrêt à la yourte avec toute petite présentation de l'atelier céramique, qui s'ouvrira lorsque le problème de la cuisson sera résolu! D'ores et déjà, Cécile va se former au tour, et nous envisageons un peu plus tard (à la rentrée?) quelques ateliers adultes et enfants! Et un des mini stages.



    La suite?

    Le 13 avril à 16 heures, nous nous retrouvons au futur local.

    Aux futures adhérent-e-s, faites-vous connaitre: l'adhésion est de minimum 5€.


    Merci à Jean-Claude pour les photos!


     

    votre commentaire
  • Du Pain et Des roses
    a été créée
    l'année dernière.

    Assemblée générale



    Il est donc temps de nous réunir pour l'assemblée générale annuel obligatoire!

    Non, non, non...je me suis trompée de film. Recommençons!

    Du Pain et Des Roses, notre association fête sa première année d'existence et avec cet anniversaire, il est temps de vous dévoiler toutes nos idées, d'autant qu'elles ont sacrément besoin de monde pour exister. Ce sont les liens et l'amitié, les amitiés qui feront que tous ces projets mirobolants verront le jour. Les liens et les amitiés qui se tisseront entre toutes et tous, des vivants à deux pa ttes à tous les autres et même les pierres qui pensent feront de cette association une...société.

    Alors voilà, vous êtes toutes et tous invité-e-s
    le 5 avril 2009
    à partir de 13 heures
    à la Clémenterie
    avec enfants et animaux, rêves et critiques.

    Cette AG comportera probablement - nous sommes en cours d'en faire l'ordre du jour, mais dans le désordre bien entendu - une présentation de l'association, ses buts, son objet, son bureau. Puis le projet de réseau d'entraide, dans son aspect vivrier et son aspect micro-économique.

    Il est fort probable que nous vous demandions d'adhérer, à hauteur de....ben, nous allons déterminer cela tout bientôt. Parce que tout soutien est bienvenu.

    Mais toutes sortes de soutien seront bienvenus: technique, amicale, concret et pratique...moral aussi d'ailleurs.

    Des commentaires?

    Assemblée générale



    Jubile qui jubile


    dupainetdesroses@boum.fr


      

    1 commentaire
  • En ce mois de février finissant, un projet nous tient à coeur mais que nous ne pouvons réaliser seules.

    Il s'agit de la construction d'un poulailler en paille, ossature légère en bois.
    Appel à construction!
    Ce poulailler, faisant partie du projet du Réseau d'Entraide, est un concentré de nos réflexions:Tout d'abord, nous en avons besoin: notre actuel poulailler est dans un état lamentable, en plein vent et nous bouche l'entrée d'une des terrasses que nous cultivons.




    D'autre part, sans en avoir eu jamais l'ambition, il me
    semble important, dans notre programme terrible d'autonomie, d'apprendre, de savoir donc, construire un petit bâtiment utile, avec les matériaux du coin (sauf la paille!).
    Appel à construction!


    L'idée principale concernant la réalisation de cet exploit fut tout d'abord d'organiser un chantier de femmes, instructrice comprise. Mais nous ne voulons pas exclure nos amis.
    Par contre, il parait doublement intéressant de mettre le point fort sur l'apprentissage des femmes: donc une attention redoublée à leur - notre! - participation entière.

    Il est arrivé si souvent les deux dernières années, depuis que nous sommes là, de nous faire retirer les outils des mains (de fait!) par des hommes qui n'étaient pourtant pas particulièrement "machos".

    L'autre aspect est la crainte qu'ont beaucoup de femmes de "mal faire", surtout devant le regard des hommes, ce qui les amène bien souvent à se retirer, à se dévaloriser, à se mettre en question devant une tache technique quelconque.

    L'important est de se sentir bien dans ce qu'on fait, c'est-à-dire soutenuE, appréciéE, respectéE.


    CHANTIER PARTICIPATIF


    C'est un appel que nous lançons:


    Ce chantier aura lieu en été, à cheval sur la rentrée scolaire. Nous avons besoin de personnes qui ont envie de le réaliser avec nous, pour les motifs qui leur plaisent!

    Des femmes, des hommes attentifs, des enfants délurés, que sais-je!

    L'occasion sera à prendre, de se raconter nos délires, et, pourquoi pas, de refaire le monde!

    Appel à construction!



    A tout bientôt!

    Jubile et Isabeau

    dupainetdesroses@boum.fr

    votre commentaire
  • Femmes sous emprise: les ressorts de la violence dans le couple de Marie-France Hirigoyen

    Les agressions physiques dans le couple n'arrivent pas soudainement. Bien avant les bousculades et les coups, il y a une escalade de comportements abusifs et d'intimidations. La pire violence n'est pas la plus visible. Si les femmes ne partent pas, c'est qu'elles ont été piégées, mises sous emprise. Comprendre l'emprise, c'est aussi s'en déprendre.

    Marie-France Hirigoyen, à partir de nombreux exemples, analyse les ressorts de la violence au sein du couple, car il faut comprendre pour agir. Un livre utile et pratique qui permet d'intervenir très tôt, dès les premiers signes de violence psychologique, bien avant l'apparition de la violence physique.




    votre commentaire
  • Christine Delphy est l'auteure de L'ennemi principal, une collection d'essais sur la théorie du féminisme.

    Elle met en avant le travail domestique comme lien fondamental entre l'expérience quotidienne des femmes et les structures économiques du capitalisme.
    Elle développe une théorie selon laquelle les hommes exploitent leurs compagnes ou épouses en profitant du travail gratuit de celles-ci (ménage, soins aux enfants, etc.).
    Ainsi la société serait basée sur deux dynamiques parallèles - un mode de production capitaliste et un mode de production patriarcale (ou domestique).

    • L’Ennemi principal 1, Économie politique du patriarcat, Syllepse, "Nouvelles Questions féministes", 1998.
    • L’Ennemi principal 2, Penser le genre, Syllepse, "Nouvelles Questions féministes", 2001.



    Féminisme matérialisteFéminisme matérialiste

    votre commentaire